Acoustique et architecture

  • architecture-01-f
  • architecture-02-f
  • architecture-03-f
  • architecture-04-f
  • architecture-05-f

    L’acoustique en architecture est une propriété souvent oubliée et laissée aux acousticiens. Pourtant les disciplines relevant de l’acoustique dans la construction sont fort variées : outre celle qui étudie la transmission du son à l’intérieur des bâtiments, on retrouve également l’acoustique structurale qui examine la réponse des structures liés à la production des sons, l’acoustique de l’environnement qui traite des problèmes de nuisance, ou encore la perméabilité acoustique du milieu urbain.

    Car la ville est un espace sonore au sens où son organisation, sa structure urbanistique et son architecture déterminent la propagation du bruit. Affecter une zone à telle ou telle activité particulière (industries, commerces, bureaux) ou à de l’habitat, voir à une mixité des fonctions, conditionnera inévitablement l’ambiance sonore des lieux. Et les espaces acoustiquement ouverts ou fermés ne coïncident pas toujours avec la représentation visuelle que l’on peut en avoir. Dans un espace acoustiquement fermé, le son émis par une source est successivement réfléchi ou absorbé par les obstacles. L’ambiance sonore peut être modifiée, contrôlée, assainie, en intervenant à divers niveaux. 

    Les éléments constitutifs d’un milieu possèdent des qualités acoustiques plus ou moins réfléchissantes ou absorbantes selon les matériaux utilisés. Agir sur la qualité acoustique de ces matériaux permet de modifier l’ambiance sonore d’un lieu. Des solutions architecturales existent. Une attention particulière doit être portée sur l’organisation des pièces au sein du bâtiment. La façade peut aussi être constituée de divers éléments en excroissance, jouant le rôle de filtres opposés au bruit et assimilables à des espaces tampons. Il est important de penser la protection sonore d’un bâtiment en ayant à l’esprit les avantages que peut apporter une bonne isolation acoustique. L’ambition est de mieux  respecter les exigences de qualité acoustique, tout en permettant un concept novateur sur le plan architectural. 

    Le succès acoustique d’un projet dépend en grande partie des choix initiaux, qu’ils soient architecturaux, techniques ou financiers. Il dépend aussi du soin apporté dans la conception acoustique – isolation, formes et volumétries, revêtements et finitions, variabilité acoustique – et de la bonne collaboration entre les membres de l’équipe de maîtrise d’œuvre. L’acoustique n’est pas un lot séparé mais concerne l’ensemble des lots architecturaux et techniques.

    « L’architecture est de la musique pétrifiée »

    Une des principales entités immatérielle, contenue dans l’architecturé, est le sonore. Le MO.CO. (Montpellier Contemporain), situé au cœur de Montpellier, illustre une façon très adéquate de combiner son et lumière en architecture. Le MO.CO. réunit deux lieux d’exposition, l’Hôtel des collections, un espace dédié à l’exposition de collections publiques ou privées, et La Panacée, centre d’art contemporain, ainsi que l’ESBA (École supérieure des Beaux-Arts de Montpellier Méditerranée Métropole).Dans un esprit minimaliste, l’architecte Philippe Chiambaretta (PCA-Stream) a voulu faire de ce lieu le quartier général de la création contemporaine pour la ville. 

    La mise en lumière joue sur les températures de couleur : 4 000 K pour les dalles lumineuses en éclairage général, et 3000 K pour l’éclairage ponctuel. Les panneaux sont constitués de barrettes LED et d’un dispositif acoustique qui absorbe le son. Le concept d’espace sonore pour les architectes amène à un requestionnement de la perception de notre environnement et de l’enjeu esthétique de cette perceptibilité. Quels sont les conséquences d’une réflexion sur la perception du spatial et du sonore dans la création architecturale ? A quels résultats esthétiques ces expériences peuvent-elles aboutir ?

    « L’architecture est de la musique pétrifiée » disait Goethe. La perception d’un son est indissociable de son contexte spatial, architectural. Dans la salle de concert ou dans le musée, la mélodie ou le son ne peut être indépendamment perçue de mon inscription corporelle, visuelle, tactile dans l’espace. Cette inscription corporelle repose la question même de l’espace en regard du son, et de cette articulation entre clôture matérielle de l’espace architectural et infini de l’immatérialité du son.

    • Créé le .

    Adresses

    Belgique
    Mediaxel
    64 avenue Marie de Hongrie
    BE - 1083 Bruxelles
    +32 (0)2 772 40 47
    +32 (0)2 771 98 01 (fax)

    France
    MMG SAS
    55 avenue Marceau
    FR - 75116 Paris

    Contact

    Secretariat : Pascale Cloots

    Publicité :

    Redacteur en chef : Nicolas Houyoux

    Social : Vincent de Puydt

    MediaXel sprl - © 2019
    Editeur responsable : Philippe Maters, 64 avenue Marie de Hongrie, BE - 1083 Bruxelles