Les Magasins Pyrex : une rénovation à l’épreuve du temps, ou comment un entrepôt industriel devint un havre de paix

architecte : Architectslab - photo Laurent Brandajs

Reconversion réussie d’un bâtiment industriel en des logements avec toits-terrasse fonctionnels. En quoi la rénovation efficace et esthétique d’un bâtiment présente un défi plus important que de concevoir un tout nouveau bâtiment ? Architectslab a opté pour une rénovation en toute conscience et des matériaux durables. C’est pourquoi l’entreprise a fait appel à Derbigum® pour l’étanchéité.

« Pourquoi démolir lorsque l’on peut faire autrement ? » Tels sont les mots de William Froidmont, l’un des deux fondateurs du cabinet d’architecte Architectslab. Il est vrai que cet homme a une opinion toute personnelle sur la construction contemporaine… et sur la démolition..

Nous rencontrons William dans les bureaux d’Architectslab, dans les anciens entrepôts de Pyrex qui se trouvent dans le quartier maritime de Bruxelles (Molenbeek-Saint-Jean). La reconversion de ce bâtiment incarne leur conception de la construction… et de la démolition. Bien qu’originaires du Limbourg, William Froidmont et Peter-Paul Piot étaient tombés amoureux de Bruxelles pendant leurs études. Le déménagement de leur bureau d’architecture, Architectslab, fondé à Hasselt vers Bruxelles n’était donc qu’une question de temps.

Un diamant brut

Au départ, l’idée était de trouver un bâtiment de 300 à 400 m² pour que l’un des deux hommes puisse y établir son bureau et un logement. Finalement, ce furent quelque 4000 m² qu’ils adoptèrent. « Nous avions déjà une idée du quartier de Bruxelles dans lequel chercher. Nous avons été extrêmement chanceux de pouvoir trouver ce bâtiment. On trouve des bâtiments industriels du début des années 1900 dans le quartier maritime, mais leur structure est rarement aussi saine. Le casco du bâtiment était relativement sain. Il ne nous a fallu enlever que quelques éléments pour arriver à cette structure contemporaine ».”.

Le bâtiment original se trouve entre deux rues. La façade originale a été rénovée aussi bien à l’avant qu’à l’arrière de la parcelle pour retrouver sa gloire d’antan. En tout, le complexe compte trois bâtiments. Une maison de maître, où se trouvaient auparavant les bureaux de Pyrex, et deux structures en béton faisant office d’entrepôt.

Trois appartements ont été aménagés dans la maison de maître. L’un des deux entrepôts à l’arrière a été transformé en quatre lofts et un espace de bureau et l’autre entrepôt est devenu un parking commun et six lofts. À l’intérieur, deux ouvertures ont été aménagées dans la structure afin d’obtenir l’espace nécessaire à la création d’un patio et de la terrasse du loft avant. Un patio central a également été aménagé dans la structure en béton à l’arrière. Grâce à ces interventions, et en particulier au patio central avec terrasse et piscine extérieure, ce bâtiment industriel a acquis une atmosphère étonnamment sereine et chaleureuse.

Le refus de démolir, un choix conscient

Dans les lofts, l’espace et l’esprit industriel ont été préservés autant que possible. Les poutres porteuses et les structures en béton ont été préservées, alors que certains planchers ont été remplacés par des poutrains et claveaux. « Nous avons sciemment choisi de récupérer le plus possible » explique William. « Les ascenseurs originaux, les sols en béton de granite, le parquet, les lambris, le stucage » Le choix de Architectslab, de préserver des éléments existants, offre le meilleur effet à l’étage supérieur des lofts de la partie centrale. Là, les colonnes, les poutres et le panneau de toiture sont en bois. Afin d’épargner ces éléments originaux, un système de tête en acier a été conçu puis placé sur les colonnes en bois pour recevoir une structure porteuse en métal entièrement nouvelle pour le toit. 

Le potentiel du toit, quant à lui, a été optimisé au maximum. Ainsi, des panneaux solaires ont été installés sur la partie centrale du toit, alors que la partie arrière a été transformée en une terrasse commune avec barbecue.

Le grand défi de la réaffectation

Interrogé sur leur motivation et leur inspiration, William révèle une vision mûrement réfléchie : « Peter-Paul et moi-même sommes d’incorrigibles citadins. Nous trouvons donc normal de mener plus de travaux de rénovation que de nouvelles constructions. De plus, une rénovation adéquate et élégante d’un bâtiment est un défi plus important que la conception à partir de rien d’un nouveau bâtiment.

En ville, les contraintes sont beaucoup plus nombreuses. La disponibilité des terres constructibles et l’affectation intelligente des espaces encore disponibles constituent un sujet très actuel. Nous estimons qu’il faut conserver et réaffecter le plus possible tout bâtiment qui en vaut la peine et a perdu son affectation d’origine.

Le nombre de projets de rénovation constitue la preuve que nous avons plaisir à le faire et plus nous nous trouvons dans des trajets de rénovation, plus nous prenons plaisir à ces opérations et plus nous souhaitons conserver un maximum de matériaux originaux. Un kg de matériau qu’il n’est pas nécessaire de remplacer a un impact phénoménal. C’est pourquoi nous devons cesser de céder à l’impulsion de tout détruire pour reconstruire.
Mais en même temps, nous devons penser à la réaffectation future des lieux. Que nous entreprenions une rénovation ou la construction de bâtiments neufs, nous devons faire en sorte que les bâtiments puissent être réaffectés si nécessaire. Seulement, j’ai bien peur que la qualité des constructions actuelles ne permette pas leur réaffectation future. Si de nombreux aspects de ce bâtiment ne répondent plus aux normes modernes, la qualité des matériaux avec lesquels il a été construit il y a 100 ans, est phénoménale. On n’en trouve plus des comme ça. Nous devons donc nous appliquer à réaffecter les bâtiments à l’heure actuelle, mais nous devons aussi faire en sorte que cela reste possible à l’avenir. ».

Etanchéité durable

Dans ce cadre, Derbigum® s’avère être un choix judicieux pour la toiture. En effet, les membranes d’étanchéité de Derbigum ont une durée de vie prouvée de 40 ans, voir même plus dans la pratique. Par ailleurs, lors de la réaffectation d’un bâtiment (industriel ou autre) il n’est pas toujours nécessaire de remplacer la toiture ou son étanchéité. Si une inspection poussée de la toiture indique qu’elle est encore en bon état, elle peut alors servir de support à une autre toiture posée dessus conformément aux normes en vigueur.

Lors de la reconversion des entrepôts Pyrex, notre choix s’est porté sur Derbigum® SP FR. Il s’agit d’une excellente base pour les deux toits fonctionnels : la terrasse et le toit avec panneaux solaires.

Derbigum Pyrex 2 f

Architectslab – un bureau d’architectes avec une vision claire

Le bureau d’architectes Architectslab a été fondé en 2002 par William Froidmont et Peter-Paul Piot. Tous deux originaires du Limbourg, ils se sont rencontrés à l’École Supérieure d’Architecture Saint Luc à Bruxelles. À la fin de leurs études, ils retournent brièvement à Hasselt, mais l’appel de Bruxelles est plus fort et en 2006, ils déménagent leurs bureaux à Bruxelles dans les entrepôts Pyrex. Depuis, Architectslab s’est développé et compte désormais huit employés. Dans leur portfolio l’on trouve des projets divers tant au niveau du type que de la taille : logements individuels ou collectifs, reconversions de bâtiments industriels mais aussi projets commerciaux et d’aménagement intérieur, qu’il s’agisse de rénovation, de restauration ou de bâtiments neufs. Toutes leurs commandes se caractérisent par un service poussé, ce que les clients recherchent justement. Par exemple, l’intérieur du bâtiment est souvent intégré au projet dans des commandes privées.

Architectslab se caractérise par la synergie entre les membres de l’équipe : ainsi l’expérience d’un projet en enrichit un autre. La construction privée, en particulier, constitue une sorte de laboratoire pour des méthodes, des applications spécifiques, d’où le nom : Architectslab : l'étude conceptuelle ou le concept investigateur.

À propos de DERBIGUM

L’entreprise belge Derbigum est spécialisée dans les matériaux de revêtement de toiture durable et qui permettent d’économiser de l’énergie. L’entreprise, qui a débuté en 1932 en tant que PME familiale dans l’étanchéité des toitures et des surfaces plates, est devenue un acteur mondial grâce à ses investissements continus et son service hors pair. Le groupe compte deux unités de production en Belgique (Lot & Perwez) et emploie 350 collaborateurs à travers le monde. Plus des deux tiers de la production sont destinés à l’exportation. Le chiffre d’affaires consolidé du groupe Derbigum s’élève aujourd’hui à 107 millions d’euros. Derbigum vise à être le fournisseur de référence de solutions durables, innovantes et simples qui protègent les bâtiments des éléments naturels. Pour cela la mise en œuvre de l’économie circulaire, où possible, a été inscrite dans l’ADN de la société.

www.derbigum.com

 

  • Créé le .

Adresses

Belgique
Mediaxel
64 avenue Marie de Hongrie
BE - 1083 Bruxelles
+32 (0)2 772 40 47
+32 (0)2 771 98 01 (fax)

France
MMG SAS
55 avenue Marceau
FR - 75116 Paris

Contact

Secretariat : Pascale Cloots

Publicité :

Redacteur en chef : Nicolas Houyoux

Social : Vincent de Puydt

MediaXel sprl - © 2019
Editeur responsable : Philippe Maters, 64 avenue Marie de Hongrie, BE - 1083 Bruxelles