Une première en France

  • architecture-01-f
  • architecture-02-f
  • architecture-03-f
  • architecture-04-f

    Architecte : ORRSO | aurele orsetti architecture

    La géothermie à Vélizy va permettre de chauffer l'équivalent de 12 000 logements tout en faisant des économies considérables. Dans un but écologique et économique, la Ville a pour ambition d'accélérer le verdissement de son chauffage urbain.

    La création de la centrale géothermique de Vélizy-Villacoublay par ORRSO | aurele orsetti architecture a pour objectif de fournir l’énergie nécessaire au chauffage du réseau de distribution de chaleur de la commune et de substituer une grande partie de l’énergie au gaz naturel utilisée aujourd’hui par une énergie plus vertueuse sur le plan écologique. Une fois mise en service, la centrale permettera de chauffer l’équivalent de 12 000 logements.

    Le projet de la centrale est un exercice d’intégration d’un bâtiment industriel à l’environnement tout en respectant les contraintes liées à la géothermie.

    La région Ile-de-France bénéficie de l’aquifère Dogger, une faille géologique profonde de 1600 m et contenant une eau d’une température entre 55 et 85°C. Dans ce contexte, la ville de Vélizy-Villacoublay dans les Yvelines en partenariat avec Engie Solutions, a créé la société de production d’énergies renouvelables Véliogéo pour la construction d’une centrale géothermique. 

    L’eau à 64 °C permettera d’alimenter 60 % du réseau de chaleur urbain de la ville et chauffer l’équivalent de 12 000 foyers. Pour cette opération, le procédé est assez innovant, puisque c’est la technologie de forages multidrains qui a été retenue. 

    Concrètement, les puits seront composés de deux drains pour permettre de maximiser le volume d’eau drainé et fournir une puissance calorifique de plus de 16 MW. Dans une logique de diminution de l’impact carbone des réseaux de chaleur, le recours à l’énergie géothermique permettra d’éviter chaque année l’émission de 22 801 tonnes de CO2 dans l’atmosphère soit l’équivalent de 15 000 véhicules.

    Le bâtiment

    La conception de la centrale s’appuie sur la fonctionnalité industrielle du process géothermique. Le bâtiment abritant la technique en surface a un plan et une volumétrie rationnels pour faciliter la maintenance et la pérennité du process de géothermie. Pour répondre aux contraintes d’hygrométrie et de températures, le bâtiment en conçu en structure béton, ce qui est compensé par un travail important sur la parcelle et les plantations.

    Le contexte

    La création de la centrale énergétique géothermale s’installe dans une dynamique de réduction de l’impact environnemental de la distribution de chaleur par l’optimisation du mix énergétique utilisé, en exploitant une énergie propre et durablement efficace. La centrale géothermique adopte donc une image forte de sens et emblématique dans le contexte environnemental actuel. La conception favorise une enveloppe valorisante pour le bâtiment et le quartier, cet équipement étant autant un bâtiment technique et d’intérêt collectif qu’un repère de la démarche écologique de l’énergie de la géothermie.

    L’enveloppe

    De manière cohérente avec la dimension écologique du programme, le bâtiment n’est pas habillé de parements, dans une logique d’économie de matériaux. Le végétal est l’élément d’habillage principal de la façade. Plantées en pleine terre en pied de façade, les plantes grimpantes se développeront le long d’un réseau de câbles tendus entre le soubassement et le couronnement du bâtiment. Les essences ont été judicieusement choisies, grimpantes à vrilles et sans crampons pour ne pas altérer la surface du bâtiment. Les essences sont combinées pour donner un aspect dynamique à la façade.

    Le paysage 

    L’aménagement de la parcelle favorise au maximum les espaces de pleine terre et l’environnement paysagé. Le travail sur le paysage a été mené en déclinant le végétal sous différentes formes : espaces denses de végétation sous forme de bosquets en trois strates, noues plantées infiltrantes, haies mixtes, et plantes grimpantes en façade, tout cela afin d’offrir des espaces de nidification pour les animaux, d’avoir des sols plus riches, d’accroitre la biodiversité et favoriser une meilleure gestion des eaux pluviales. Les essences végétales sont diversifiées et adaptées aux milieux de la région parisienne.

    • Créé le .

    Adresses

    Belgique
    Mediaxel
    64 avenue Marie de Hongrie
    BE - 1083 Bruxelles
    +32 (0)2 772 40 47
    +32 (0)2 771 98 01 (fax)

    France
    MMG SAS
    75116 Paris

    Représentation Italie
    Casiraghi Global Media srl
    Via Cardano 81
    IT - 22100 Como - Italia
    +39 031261407

    Contact

    Secretariat : Pascale Cloots

    Publicité :

    Redacteur en chef : Nicolas Houyoux

    Podcast et webminaires : Lylian Kubiak

    Social Media : Vincent de Puydt

    Editeur responsable : Philippe Maters

    Social

    MediaXel sprl - © 2021
    Editeur responsable : Philippe Maters, 64 avenue Marie de Hongrie, BE - 1083 Bruxelles