Une solution aux déchets textiles

  • architecture-
  • architecture-
  • architecture-
  • architecture-
  • architecture-

    Un pavillon qui réunit matériaux recyclés, fabrication automatisée et réalité virtuelle

    Le secteur de la construction a connu de profondes mutations au cours des dernières décennies. Historiquement, il comptait sur une main-d'œuvre abondante et une fausse idée que les ressources naturelles étaient infinies, mais aujourd'hui, le secteur a du mal à trouver des innovations qui lui permettront de devenir plus durable, surtout compte tenu de son énorme impact et de son importance dans le monde. De plus, la récente pandémie de Covid-19 a modifié plusieurs facteurs, exigeant plus de  créativité de la part des concepteurs pour surmonter les différents défis. 

    Le projet S'Winter Station, développé par des étudiants et des enseignants du département des sciences architecturales de l'Université Ryerson, est l'un de ces exemples qui s'est appuyé sur la technologie de visualisation et de fabrication existante pour sa réalisation.

    Le projet a été développé à la suite d'un concours, le Winter Stations 2022 International Design Competition, pour réinventer les stations de sauvetage de Toronto pendant les mois d'hiver, lorsqu'elles ne sont généralement pas utilisées. Le thème de cette édition était la résilience et ce projet faisait partie des 6 finalistes. Selon les concepteurs, "l'intention de S'winter Station est d'exprimer la résilience de la plage environnante et du public canadien comme une transition dynamique entre l'été et l'hiver."

    « Les forces de la nature sont implacables. Comme la neige qui tombe du ciel et les sables mouvants de la plage, le pavillon embrasse les conditions locales de vent, de neige et de soleil. Suivant ces directions de force identifiées, les ailes du pavillon incarnent le mouvement en exploitant la neige et en atténuant les vents forts. Les serviettes de plage ont été façonnées en panneaux de béton dynamiques à ouvertures variables. Ces panneaux contrôlent la quantité de lumière et de neige autorisée à entrer, tout en créant des vues uniques vers l'extérieur. Ensemble, les panneaux et les ailes protègent les utilisateurs et les encouragent à interagir avec leur environnement. Là où le poste de secours, les serviettes de plage et les cordes marines sont plus fréquemment utilisés en été, le pavillon atteint la résilience en employant ces objets en hiver. 

    Techniquement, le projet comprend un pavillon de 13 mètres de long réalisé à partir de deux éléments distincts : la charpente caisson et l'enrobage textile béton.

    La structure se compose de 270 pièces découpées CNC (Computer Numerical Control) en contreplaqué de bouleau de la Baltique, montées sur des modules et hissées pour ériger la structure, adaptée au poste de secours existant. Des morceaux de béton textile ont été utilisés pour remplir ces modules. Ariel Weiss, chef de file du projet, précise que « l'équipe de conception a choisi de créer un revêtement réactif et sculptural. Après avoir fabriqué les moules coniques, les serviettes de plage ont ensuite été organisées en quatre tailles d'ouverture uniques et différents trous circulaires ont été découpés au centre de chaque type de serviette. Ces serviettes ont ensuite été humidifiées avec de l'eau et saturées d'un mélange de sable et de béton. Après saturation, les serviettes ont été placées sur les moules et laissées sécher pendant deux jours. Tout au long du processus de séchage, les serviettes en béton ont été recouvertes et pulvérisées en continu avec de l'eau afin d'assurer un durcissement plus fort. Avec quatre conditions d'ouverture uniques, un total de 150 panneaux ont été créés, catalogués, empilés et expédiés sur site pour installation. La massification de ce procédé dans le secteur de la construction pourrait éventuellement être une solution aux déchets textiles. Les vêtements et les matières textiles sont notoires très difficile à recycler, environ 85 % de celui-ci étant envoyé dans des décharges ou brûlé aux États-Unis seulement. »

    Une autre innovation s'est produite dans le processus de prototypage et de fabrication du pavillon. Lorsque l'équipe a commencé à fabriquer le pavillon pendant le verrouillage du COVID-19, elle a profité de divers outils numériques, réalités alternatives et techniques de visualisation afin de s'assurer que le pavillon était réalisable et efficace. Alors que des techniques de modélisation et de visualisation conventionnelles ont également été utilisées, l'équipe a utilisé la réalité virtuelle avec Quest 2 afin de parcourir le pavillon en temps réel. À toutes les étapes du projet, l'équipe a également utilisé la RA avec Hololens 2 afin de développer le pavillon et de le visualiser à l'échelle 1:1. Weiss mentionne que « la réalité virtuelle était absolument essentielle à la conception et à la fabrication de ce projet. Lors de la conception schématique du projet, la réalité virtuelle et augmentée ont été largement utilisées comme outil de visualisation afin de parcourir le pavillon en temps réel. « Parce que l'équipe de conception a été chargée de concevoir le pavillon pendant un verrouillage COVID-19, la réalité virtuelle et augmentée étaient des outils parfaits pour visualiser la forme et l'échelle. Cela nous a permis de faire l'expérience du design avant de le créer, et cela a éclairé de nombreuses décisions au cours du processus de conception», ajoute Ariel Weiss.

    • Créé le .

    Adresses

    Belgique
    Mediaxel
    64 avenue Marie de Hongrie
    BE - 1083 Bruxelles
    +32 (0)2 772 40 47
    +32 (0)2 771 98 01 (fax)

    France
    MMG SAS
    75116 Paris

    Représentation Italie
    Casiraghi Global Media srl
    Via Cardano 81
    IT - 22100 Como - Italia
    +39 031261407

    Contact

    Secretariat : Pascale Cloots

    Publicité :

    Redacteur en chef : Nicolas Houyoux

    Podcast et webminaires : Lylian Kubiak

    Social Media : Vincent de Puydt

    Editeur responsable : Philippe Maters

    Social

    MediaXel sprl - © 2022
    Editeur responsable : Philippe Maters, 64 avenue Marie de Hongrie, BE - 1083 Bruxelles